Brunei

947
Mosque-Bandar-Seri-Begawan
Masjid-Sultan-Omar-Ali-Saifuddin-Mosque-Bandar-Seri-Begawan

Flag_of_Brunei.svgInformations sur le Brunei

Dernier vestige d’un empire qui englobait autrefois Bornéo et le sud-ouest des Philippines, le Sultanat de Brunei, est aujourd’hui l’un des plus petits pays du monde. Il représente deux minuscules éclats de terre situés sur la côte nord du Sarawak. Ce petit pays est béni d’un des plus grands champs de pétrole en Asie du sud avec l’un des dirigeants les plus riches de notre planète. Grâce à ses richesses souterraines, le Brunei a été capable d’épargner la plupart de ses ressources naturelles en surface, le pays possède ainsi l’une de plus intactes forêts tropicales primaires de Bornéo. Il partage l’île avec la Malaisie et l’Indonésie. Il est cerné par la mer de Chine méridionale et la Malaisie, et dirigé depuis 1968 par le sultan Hassanal Bolkiah. Ancien protectorat britannique, il est l’un des six membres du Commonwealth qui possède sa propre monarchie.

Devise du Brunei : « Toujours servir avec l’aide de Dieu »

Nos relations bilatérales avec le sultanat du Brunei sont bonnes et confiantes. Elles pourraient être développées, notamment dans les domaines de la coopération scientifique et technologique. Nos échanges commerciaux se concentrent essentiellement dans le domaine des hydrocarbures. La France est cependant le 2ème investisseur privé dans le pays.

Données générales du Brunei

Nom officiel : Brunei Darussalam
Nature du régime : monarchie absolue
Chef de l’Etat (depuis 1967) et du Gouvernement (Premier ministre depuis 1984) : Sultan Haji Hassanal Bolkiah

Données géographiques

brunei-map
Carte du Brunei

Superficie : 5 765 km²
Capitale : Bandar Seri Begawan
Villes principales : Kuala Belait, Tutong, Jerudong
Langue officielle : malais
Langues courantes : malais, anglais, chinois
Monnaie : dollar brunéien, équivalent au dollar singapourien (1 EUR= 1,60 BND au 31.12.2014
Fête nationale : 23 février (fin du protectorat britannique et indépendance en 1984)

Situé sur la côte nord de l’île de Bornéo (qui porte son nom), le sultanat de Brunei s’étend sur 5 765 km², entre la mer de Chine méridionale et le Sarawak malaisien. Son territoire est composé de deux parties distinctes séparées par la vallée du Limbang, qui appartient à la Malaisie. La partie occidentale, plaine alluviale et marécageuse, est la plus étendue ; elle est divisée en trois districts : Brunei-Muara, Tutong et Belait. La partie orientale, plus montagneuse, qui culmine à près de 2 000 mètres au mont Pagon, forme le district de Temburong. La forêt équatoriale couvre plus des trois quarts du pays. Situé dans la zone équatoriale asiatique, échappant cependant aux typhons, le sultanat bénéficie d’un climat chaud et humide, avec de fréquentes pluies en toute saison.

Données démographiques

Population : 417 000 habitants
Densité : 71,4hb/km²
Croissance démographique : 1,4 %
Espérance de vie à la naissance : 75,9 pour les femmes, 78,8 pour les hommes
Taux d’alphabétisation : 97,6 %
Religions : islam (religion officielle ; 75 %),
bouddhisme (8,5 %),
christianisme (9,4 %)
Indice de développement humain : 0,855 (très élevé, 30e rang mondial)

La population du Brunei est en majorité malaise (66%), mais comporte également une communauté chinoise (10 %) et des ethnies indigènes : Kedayan, Tutong, Belait, Dusun, Murut, Dayak, Bisayah… (20%).

Cette population est très jeune : plus de 50 % a moins de vingt-quatre ans.

 

Brunei Currency
Brunei-Currency

Données économiques en 2014

PIB : 17,4 Mds USD
PIB par habitant en PPA : 79 896 USD (FMI, octobre 2015)
PIB par habitant : 41 460 USD (FMI, octobre 2015)
Taux de croissance : 5,3%
Taux de chômage (au sens du BIT) : 1,7 %
Taux d’inflation : – 0,2 %
Solde budgétaire : +600 M USD
Balance commerciale : +6,7 Mds USD (Brunei department of statistics)

Principaux clients : Japon (37,2%), Corée du Sud (11%), Inde (9,1%), Australie (7,6%), Indonésie (6%)
Principaux fournisseurs : Malaisie (20,6%), Singapour (20,5%), Chine (9,9%), Union européenne (13,9%), Etats-Unis (9,9%)
(Sources : Banque mondiale)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • agriculture : 1 %
  • industrie : 68 % (63% pétrole et gaz)
  • services : 31 %

Chiffres 2014 :
Exportations de la France vers le Brunei : 5,1 M EUR
Importations françaises depuis le Brunei : 1,2 M EUR
Excédent commercial pour la France : +3,9 M EUR
Commerce bilatéral : 6,3 M EUR
Part de marché de la France : 0,1 %

(Sources : Douanes françaises, DGTrésor)

Ambassade de France : Bandar Seri Begawan
Communauté française au Brunei : 187 personnes en 2014
Communauté brunéienne en France : 30 personnes environ

Principales sources de revenus
Points forts/points faibles
Commerce internationale
– avec la France
Avec l’Europe
Ambitions
Barrières à l’entrée

Histoire du Brunei

Le Brunei, apparu pour la première fois au XIVe siècle comme vassal de l’empire javanais, a étendu son influence un siècle plus tard sur les côtes de Bornéo, d’où il tire son nom. Son commerce actif avec la Chine est une des sources de sa prospérité, ainsi que le déclin de Malacca, prise par les Portugais en 1511.

Cette période d’expansion ne dure pas car le Brunei est affaibli par des querelles internes et concurrencé par le sultanat de Sulu et la Compagnie hollandaise des Indes orientales. Au XIXe siècle, le Brunei se trouve réduit à la moitié Nord de Bornéo : soit son territoire actuel augmenté du Sabah et du Sarawak. Afin d’obtenir des Anglais une protection, le sultan installe, en 1841, un aventurier britannique, James Brooke, comme « rajah » du Sarawak où s’était développée une rébellion.

Loin de contribuer à la consolidation du Brunei, le nouveau prince mène une politique d’expansion aux dépens du sultanat en s’appuyant sur des rivalités internes et des soulèvements. Le sultan concède alors ses terres du Sabah à un Américain, mais, à la suite de diverses cessions, la British North Borneo Company prend le contrôle de ce territoire à partir de 1881.

Les deux territoires de Bornéo (Sabah et Sarawak) deviennent d’abord protectorats britanniques en 1888. En 1890, le Sarawak, bien que sous protectorat britannique, s’empare de la vallée du Limbang, tranchant le sultanat du Brunei en deux et mettant ainsi en danger son existence même. Sabah et Sarawak deviennent colonies de la couronne en 1946. Le Brunei devient à son tour, en 1906, un protectorat britannique. Du pétrole y est découvert en 1903 et l’exploitation débute en 1929. Ce n’est qu’en 1959, après l’indépendance de la Malaisie, que le Brunei se voit octroyer une autonomie interne.

En 1961, le Premier ministre de Malaisie lance l’idée d’une grande fédération de Malaysia comprenant, outre la Malaisie (incluant à l’époque Singapour), le Brunei, Sabah et Sarawak.

Le Parti Ra’ayat Brunei (ou People Party of Brunei), le PRB, fondé en 1956 par Ahmad Azahari, prône l’indépendance au sein d’une Fédération du Kalimantan Utara, regroupant les trois Etats du nord-ouest de Borneo (Sarawak, Sabah et Brunei). Le PRB remporte l’intégralité des 16 sièges pourvus au suffrage universel lors des élections d’août 1962 tenues sous l’égide des Britanniques, mais le Sultan rejette le Conseil législatif issu des urnes. Une insurrection est déclenchée le 7 décembre 1962, mais est écrasée dès le 12 décembre grâce à l’intervention de l’armée britannique. La constitution est suspendue, l’état d’urgence est décrété (et reste en vigueur aujourd’hui), les principaux leaders politiques sont incarcérés. L’unification du nord de Bornéo est abandonnée et le Sabah et Sarawak rejoignent la Fédération de Malaisie en 1963 dès leur indépendance.

En 1967, une reprise des revendications en faveur de l’indépendance pousse le sultan du Brunei à abdiquer en faveur de son fils, Hassanal Bolkiah, qui, à vingt et un ans, vient de terminer ses études à l’académie militaire de Sandhurst. Mais, jusqu’à sa mort, survenue à la fin de 1986, l’ancien sultan a conservé une influence décisive. Ce n’est qu’avec beaucoup de réticence, après avoir reçu des assurances de ses voisins malaisien et indonésien, et après avoir obtenu des garanties contre la possibilité d’une nouvelle rébellion (maintien à Brunei d’un bataillon de Gurkhas britanniques), que le sultan consent à renoncer en 1979 à la protection britannique et fixe avec Londres l’indépendance du sultanat au 1er janvier 1984. Le jour officiel de l’indépendance est fixé par les autorités au 23 février 1984 (pour des raisons religieuses).

Il n’y a plus de véritables partis politiques depuis l’interdiction du PRB en 1962. Toutefois, les derniers prisonniers d’opinion, dont certains étaient détenus depuis cette date, ont été libérés en 1990. Le Sultan avait autorisé la création en mai 1985 du Partai Kebangsaan Demokratik Brunei (ou parti National Démocratique de Brunei, PKDB), afin d’encadrer les aspirations démocratiques de la population mais le Sultan fit interdire le parti en 1988 et emprisonner ses dirigeants.

Bon à savoir

ampoule-pouce

Langue officielle
La langue officielle est le Malais. Toutefois, le Brunei étant une ancienne colonie britannique, l’anglais y est couramment utilisé. Les panneaux indicateurs sont seulement indiqués en malais.
Voici quelques mots utiles : bonjour « selamat pagi » (le matin) ou « selamat malam » (l’après-midi) ; au revoir « selamat tinggal » ; s’il vous plaît « tolong » ou « sila » ; oui « ya » ; non « (di)tak »

Visa

Ambassade
Kompleks Jalan Sultan – Units 301-306
51/55 Jalan Sultan – Bandar Seri Begawan BS 8811
Tél. +673 2220960/61
Site web : www.ambafrance-bn.org
Mail : courrier@ambafrance-bn.org

Section consulaire
Ouverture du lundi au vendredi de 08h30 à 12h30, après-midi sur rendez-vous et cas exceptionnels.

Documents et formalités
Il est obligatoire de demander un visa pour séjourner sur le territoire brunéien. Pour travailler à Brunei, il est nécessaire d’être titulaire d’un permis de travail : Employment pass. L’employeur doit solliciter les autorités d’immigration et accepter de « parrainer » le futur employé afin de prendre en charge le rapatriement si nécessaire.
Le conjoint et les enfants du titulaire d’un Employment pass reçoivent un Dependant pass. Ce visa leur permet de séjourner à Brunei mais en aucun cas de travailler.
Au départ du Brunei, il existe une taxe de départ de 12B$ (environ 8€) pour toutes les destinations hors Malaisie. Cette taxe est payable en liquide.

Monnaie

Le Dollar de Brunei (code ISO 4217 : BND), aussi connu sous le nom de Ringgit Brunei, est la monnaie du sultanat de Brunei depuis la fin de l’union monétaire liant la Malaisie, Singapour et Brunei en 1967. Le Dollar de Brunei bénéficie d’un régime de change fixe avec le Dollar singapourien, avec un taux de change de 1 :1 fixé par l’Autorité Monétaire de Singapour.

Le Dollar de Brunei est géré par le « Monetary Authority of Brunei Darussalam », la banque centrale de Brunei.

Son taux change est de 1 Euro pour 1,54 Dollar de Brunei le 30 mai 2016.

Climat

Le Brunei est situé dans la zone équatoriale asiatique mais en dehors des risques de typhons. Le climat, de type tropical, est donc chaud et très humide, avec des pluies fréquentes en toute saison. De janvier à avril, les pluies sont un peu moins abondantes. La mousson se déroule d’octobre à décembre. En moyenne, il fait 28°C.

Décalage horaire
Il y a 6 heures de décalage horaire en été, et 7 heures en hiver, entre la France et le Brunei. Lorsqu’il est 10h en France il est donc 16h en été ou 17h en hiver au Brunei.

Sécurité

Le taux de criminalité au Brunei est l’un des plus faibles d’Asie. Les risques d’agression et de vol restent faibles. Il est, tout de même, important de se comporter convenablement à l’égard des us et coutumes des Brunéiens. La religion d’État est l’Islam donc vous devrez être, en toute circonstance, vêtue décemment. Cependant, les femmes bénéficient de plus de liberté que dans d’autres pays musulmans. Depuis les années 90, les autorités religieuses ont fait pression pour qu’elles portent le foulard, mais elles jouissent de l’égalité professionnelle, de l’accès aux études supérieures, et peuvent conduire une voiture sans restriction.
Toute importation ou consommation de stupéfiants est sévèrement réprimée et peut être passible de la peine de mort.

Conseil santé
En cas d’incident ou de problème grave de santé nécessitant une hospitalisation en milieu spécialisé, il y a lieu d’envisager, sous contrôle du médecin traitant, une évacuation vers Singapour ou Bangkok.
Une recrudescence des cas de dengue ayant été constatée au cours de l’année 2012, il est nécessaire de consulter un médecin si les symptômes de la maladie se manifestent (fièvre, maux de tête, douleurs thoraciques, nausées, infections respiratoires). L’utilisation de répulsif pour insectes est recommandée dans les zones boisées.

Où aller ?

Plusieurs plages de sable, convenables au bronzage, sont situées non loin des principaux ports commerciaux de Brunei. Lors de votre séjour au Brunei, n’oubliez pas de visiter la grande mosquée Jame’Asr Hassanil Bolkiah, construite en 1992 pour célébrer le jubilé d’argent sur ​​le trône du sultan actuel. Elle comprend un carrelage à l’extérieur et une opulence spectaculaire à l’intérieur. Le complexe est particulièrement magique au coucher du soleil. Les pratiques de conservation intelligentes ont quitté le district Temburong de Brunei avec l’une des plus grandes étendues de forêt tropicale intacte dans tout Bornéo.

icone-knowledge Us & coutumes du Brunei :


Tenue vestimentaire :
les femmes occidentales sont priées de se couvrir les genoux et les épaules et de ne pas porter d’étoffes transparentes. Les Brunéiennes portent souvent des pantalons et couvrent leur tête d’un foulard. Pour les hommes, évitez les bermudas et les chemisettes sans manches et privilégiez un pantalon long et léger avec une chemise.

Accueil des touristes : un mélange de curiosité, de religiosité et d’hospitalité… c’est ainsi qu’on peut décrire les habitants de Brunei. Il faut connaître certaines règles de bonne conduite afin de ne pas offenser vos hôtes.

Mosquées :on peut visiter toutes les mosquées du pays, tous les jours sauf le vendredi. On doit se déchausser avant d’entrer, et les femmes doivent se couvrir la tête, les bras et les jambes jusqu’aux genoux. Ne pas passer devant une personne qui prie, et ne pas toucher le Coran.

Ramadan : pendant cette période, ne pas boire ou manger en journée en présence de musulmans.

Photos : les étoffes chatoyantes qui parent les costumes des femmes et des hommes vous offriront de très belles prises. Souriants et ouverts, les Brunéiens se prêtent volontiers aux portraits.

Sujet sensible !: la famille royale en général et la vie privée du sultan en particulier.

Autres us et coutumes : on ne pointe pas avec l’index, mais avec le pouce ; pour donner ou recevoir quelque chose, on utilise la main droite ; on ne se livre pas à des câlins en public ; on s’assoit par terre (en position du lotus) de façon telle que la plante de vos pieds ou les semelles de vos chaussures ne pointent pas vos interlocuteurs ; on ne touche pas la tête des enfants et on ne donne pas la main à une femme à moins qu’elle ne vous la tende d’abord.

Alcool : si vous consommez de l’alcool, évitez de le faire en présence de musulmans.

Vêtements typiques : Les habits masculins sont à l’honneur, en particulier les uniformes de cérémonie que vous trouverez dans le Musée des insignes royaux (Royal Regalia). Au premier étage du musée de Brunei, vous pourrez également observer les costumes typiques ainsi que les chapeaux que l’on confectionne à l’occasion d’un mariage.

Le jeudi et le vendredi (jours des prières les plus importantes de la semaine), les hommes portent le costume traditionnel composé d’une chemise ample et d’un pantalon autour duquel on superpose, en guise de jupon, un sarong en brocart aux motifs géométriques (le kain songket, en soie et fils d’or) ou écossais (le kain sutera, en soie unie). Cette tenue chamarrée s’accompagne d’un chapeau oblong nommé songkok, en coton ou velours noir ou bleu, lisse ou avec des ornements.

Les femmes portent des robes amples et colorées, assorties d’un foulard de la même couleur ou présentant d’autres motifs floraux pour un contraste.

Spécialités gastronomiques au Brunei
La cuisine brunéienne est semblable à celle de Malaisie. Souvent assez épicés, les plats favoris incluent le satay, poisson grillé, poulet sur le gril et une variété de plats de riz. Les gourmandises brunéiennes les plus savoureuses sont disponibles sur les marchés tels qu’à Pasar Malam Gadong et Taman Selera dans la capitale. Les restaurants dans les hôtels, dans les centres commerciaux et dans le centre-ville de Bandar Seri Begawan servent de la nourriture chinoise, indienne et européenne.
Art et culture au Brunei
Le Brunei est officiellement un État islamique, avec de nombreuses mosquées magnifiques à travers tout le pays. La culture est aussi influencée par la démographie : deux tiers de la population sont d’origine malaisienne, et le reste se compose de Chinois et d’Indiens. Le Brunei possède un patrimoine culturel extrêmement riche que le gouvernement et le peuple ont préservé et maintenu sans relâche. Le Centre de l’art et de l’artisanat national, par exemple, est un témoignage vivant de la préservation des arts et métiers pour lesquels le Brunei était autrefois renommé, notamment pour la fabrication de bateaux, d’orfèvrerie, de tissage et de vannerie.

Comment s’y installer ?

Permis de conduire
Le permis de conduire français n’est valable que six mois au Brunei et le permis international n’est pas reconnu par les autorités brunéiennes pour les étrangers résidents au Brunei. Vous devez donc obtenir un permis de conduire local. Il existe un accord de réciprocité entre les deux pays, donc pour 10B$ vous aurez la possibilité d’échanger votre permis de conduire français contre un permis de conduire brunéien.
Pour cela, vous devrez obtenir une traduction de votre permis à l’ambassade de France à partir de l’original, aller au bureau de Bandar Seri Begawan (Ministère des Transports) avec votre passeport, votre permis de conduire original et sa traduction, ainsi que deux photos d’identité couleur.
Attention ! Comme en Angleterre, il faut rouler à gauche.

Transport
Les routes sont en bon état et la circulation assez fluide. Il n’existe aucun problème d’approvisionnement en carburant. En cas d’accident, il est recommandé d’appeler la police au 993.
L’aéroport de Bandar Seri Begawan est desservi depuis Manille, aux Philippines, par la compagnie aérienne Cebu Pacific. Cette compagnie figure sur la liste des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation générale dans l’Union Européenne. En conséquence, il vous est déconseillé d’emprunter cette compagnie pour vous rendre au Brunei.

Banque
Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 15h et le samedi de 9h à 11h.

Équipement électrique
Les appareils électriques fonctionnent sur du 240V. Les prises électriques sont de type anglais avec trois branches rectangulaires. Vous devrez donc vous munir d’un adaptateur.

Chiens : les chiens sont considérés par les musulmans comme des animaux impurs, et il convient de les éloigner en présence de vos invités. Sachez donc que si vos hôtes se trouvent d’une façon ou d’une autre en contact avec la langue, la salive ou les poils mouillés de votre chien, ils devront ensuite procéder à des rites de purification très contraignants.

Repères culturels
La cuisine locale est d’inspiration malaise, indienne et chinoise. Les plats sont souvent très épicés. Vous trouverez beaucoup de poisson et du poulet. Le riz accompagne tous les plats. L’une des spécialités s’appelle le Satay : petites brochettes de viandes variées, plongées dans une sauce à la pistache.
La vente d’alcool est formellement interdite à l’intérieur du territoire, mais les non-musulmans ainsi que les touristes peuvent s’en procurer non loin de la capitale, à la frontière du Sarawak. La consommation d’alcool doit se faire en privé, mais certains restaurants de type international peuvent servir du vin que vous aurez préalablement apporté.
Au Brunei, on ne pointe pas avec l’index mais avec le pouce.

Numéros utiles
Indicatif : + 673
Police (urgence) : 993
Pompiers : 995
Ambulance : 991

Animaux domestiques
Il est possible d’importer des animaux domestiques en provenance de France. Cependant, la réglementation est strictement appliquée et l’animal sera placé en quarantaine à son arrivée (six mois pour un chien ou un chat). En l’absence de vol direct entre la France et le Brunei, il sera impératif d’obtenir une autorisation de transit des autorités du pays par lequel le transit sera effectué.
Les chiens sont considérés par les musulmans comme des animaux impurs, et il convient de les éloigner en présence de vos invités pratiquants.

Jours fériés
1e janvier : Nouvel an
Mi-février : Nouvel an chinois
Fin février : Hari Raya Aidil Adha, fête du sacrifice qui célèbre la fin du Haj, le pèlerinage à la Mecque.
23 février : Fête national du Brunei
Mars-avril : anniversaire du prophète
1e juin : journée des forces armées
15 juillet : anniversaire du sultan (sur une période d’un mois)
Début octobre : fin du ramadan, fête de Hari Raya Aidil Fitri, la plus populaire du pays.
25 décembre : Noël
Dates variables : Nouvel An musulman (Hizrah), le ramadan et le jeûne

Source : www.diplomatie.gouv.fr
www.alibabuy.com – femmexpat.com www.routard.com

 

 

 

Commerce

Y faire du commerce

 

Les taxes

Sur les personnes

Il n’y a pas d’impôts sur le revenu des personnes

Sur les sociétés

Le Brunei applique un taux unique de 18,5 %

TVA/GST

Il n’a pas d’impôts indirects à Brunei.

(Source: http://www.mof.gov.bn)

Aéronautique

Compagnies aériennes

Industrie

Forces armées

Armée de l’air

Type En service En commande
Transport
C130J 1 planifié
CN235 1
Hélicoptères
B214 1
BO 105 6
S 70 12

(Source: https://flightglobal.com/)

 

Environnement

Les pratiques de conservation intelligentes ont quitté le district Temburong de Brunei avec l’une des plus grandes étendues de forêt tropicale intacte dans tout Bornéo.

Partager
Article précédentChine
Article suivantLaos